Table des matières

Vol aux instruments

La partie la plus intéressante : le vol aux instruments !

Il est quelques fois difficile de se repérer dans le ciel, surtout quand vous ne connaissez pas la région que vous survolez ! Pour ne pas se perdre en vol, il est nécessaire de pouvoir s'orienter. Vous avez de la chance car une multitude d'instruments de navigation se trouve dans le cockpit de votre avion ! Nous allons ici en apprendre un peu plus sur chacun de ces instruments.

Préparer son vol

Utilisation de la boussole et du compas

Utilisation de l'altimètre

Utilisation des balises VOR (VOR-DME)

Tutoriel VOR sur l'île de La Réunion en Seneca II

Utilisation des balises ADF (NDB)

Les balises NDB

Les balise NDB (Non-Directional Beacons) sont des stations radio qui fonctionnent comme celle qui permettent d'écouter vos musiques favorites car elles envoient des ondes radio dans toutes les directions. La différence avec les stations radio traditionnelles est que la fréquence du signal radio est inférieur a 550 kHz. Le signal radio qui est émis pas les balises NDB inclue son code morse, ce qui permet son identification.

L'ADF

Bien beau d'avoir des balises qui émettent leurs nom, mais en quoi elles peuvent nous aider ? Et bien il existe un instrument capable de vous indiquer où se trouve ces balises. Vous l'aurez deviné, l'ADF est bien cet instrument.

Utilisation des balises ILS (ILS-DME)

Utilisation de la radio ATC

Utilisation du GPS

tutoriel GPS ALPHAJET SUR LA BASE MILITAIRE D'AVORD

Utilisation du pilotage automatique

Le pilote automatique est un ensemble de systèmes permettant de contrôler un ou plusieurs éléments de votre avion. En effet vous pouvez maintenir votre avion sur un cap, lui donner une vitesse précise, une altitude, conserver votre assiette et beaucoup encore grâce a votre pilote automatique. Il est évident que tous ces systèmes vont simplifier énormément vos vols car vous n'avez plus à tout gérer par vous même, vous pouvez laisser à l'ordinateur quelques quelques taches fatigantes durant un long vol (comme maintenir un cap). Nous allons donc explorer toutes les possibilités que vous offre le pilotage automatique. Ou est le pilote automatique ?

Le pilote automatique peut se trouver en deux endroits :

- Dans des avions à moteur à hélice comme le c172p, il se trouve dans la planche radio du cockpit :

- Dans les liner comme le 777 il se trouve sur la partie supérieur du tableau de bord :

Nous allons maintenant voire toutes les possibilités qui s'offre à vous ! Toutes les explications seront donnés à partir du pilote automatique du c172p , pour ce qui est des liner, tout fonctionne de la même façon, mais la disposition est différente (explications a venir)

Interrupteur du pilote automatique

Impossible d'utiliser toutes les fonction du pilote automatique si on ne sait pas l'allumer :-D Et bien pour mettre le pilote automatique sur marche ou encore pour l'arrêter, il vous suffit d'appuyer sur la touche “AP” (= Automatic Pilot)

Maintenir un cap

Après avoir allumé votre pilote automatique de votre c172p, vous souhaitez maintenant que votre avion garde un cap précis. étape 1 : Il faut sélectionné le cap que votre avion devra suivre. Regardez cette image :

Vous l'aurez deviné, cet instrument est le conservateur de cap (situé en dessous de l'horizon artificiel). Quand vous tournez le bouton HDG numéroté 1 sur cette image, vous constaterez que le curseur rouge numéroté 2 sur l'image, se déplace autour du cap. Ce curseur indique le cap que le pilote automatique doit suivre !

Maintenant que vous avez indiqué le cap que votre avion (ici le c172p) doit suivre, il ne reste plus qu'à dire à votre avion de suivre ce cap, il vous faut alors appuyer sur la touche HDG situé à coté du bouton AP qui sert à allumer le pilote automatique comme il a été dit plus haut ;-).

Vous pouvez constater que votre avion va faire un petit virage pour finir par suivre le cap indiqué. Vous pouvez a tout moment changer le cap que votre avion doit suivre en tournant le bouton HDG (numéroté 1 sur l'image)

attention : le gyro compas dans un avion normal, et la plupart du temps dans FG se dérègle assez vite, et il faut le recaler régulièrement, sauf pour les avions équipés d'un détecteur de flux magnétique qui le recalent tout seul. Il vous faut aussi tenir compte du vent, sous peine d'être dévié, donc à vos calculettes.