Table des matières

Développer / Debugger FlightGear

Introduction

Si comme moi, vous avez envie de mettre les mains dans le cambouis, cette page est pour vous. Je n'ai pas la prétention de vous présenter le code source de FlightGear et de tout vous expliquer, mais je tiens à vous présenter un outil qui vous facilitera grandement la tâche dans le développement ou le debuggage (ou encore pour simplement étudier) du code source.

Je vais vous présenter l'utilisation d'un IDE que j'affectionne particulièrement pour son ergonomie et sa facilité d'utilisation ; j'ai nommé “Anjuta”. De plus cet IDE génère et utilise des scripts de compilations tout à fait standards.

Installation d'Anjuta

Sur une debian ou encore une ubuntu, c'est relativement simple :

$ apt-get install anjuta

Version utiliser pour la présentation

Version utilisée

Lancement d'Anjuta

Suivez les étapes suivante pour créer un projet Anjuta à partir des sources de FlightGear.

Lancer Anjuta

Création d'un projet à partir des sources

Lancer l'assistant

Renseigner les propriétés du projet

Lancer l'import du projet

Votre projet est à présent importer, je vais vous présenter comment l'utiliser. Et nous allons voir tout ce que l'on peut faire !

Configurer Anjuta

Allez dans le menu : Paramètres > Plugins.

Puis sélectionner : CVS, Class Inheritance, Debugger, Subversion, Terminal.

Vous pouvez en sélectionner d'autres, si vous le souhaitez…

Configurer les plugins

Naviguer dans les sources

Vous l'avez sans doute remarqué, FlightGear est développé en C++.

A l'aide du plugin “Class Inheritance”, vous pouvez visualiser les objets sous forme d'arbre :

Visualiser l'héritage entre les objets

Compiler FlightGear

Pour lancer le ”./configure”, faites “Compiler > Run configure…” :

Lancer ./configure

Puis lancez la compilation du projet : “Compiler > Compiler le projet” (ou via “Maj+F11”).

Lancer FlightGear

A partir du navigateurs de fichiers, ouvrez le fichier : src/Main/bootstrap.cxx.

Placer un point d'arrêt sur la fonction “main” :

Placer un point d'arrêt

Puis lancer l'application : Déboguer > Run target… (ou encore via “Maj+F12”)

Lancer l'application

Description rapide

Vous pouvez facilement lister les thread créés par l'application.

Liste des threads

Vous pouvez consulter la pile (ou encore backtrace).

Backtrace

Vous pouvez lister les variables locales ou globales.

Liste des variables

Vous pouvez lister les points d'arrêts.

Liste des points d'arrêts